Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 septembre 2021 3 01 /09 /septembre /2021 08:00

 

 

Lascivement les alizés

lisent dans le ciel

les volutes légères

des lumineuses lucioles

Folles à délier

l'enlisement lactée

où elles s'élancent

 

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
30 août 2021 1 30 /08 /août /2021 16:50
Œuvre de Camille De Sousa - 10 ans

Œuvre de Camille De Sousa - 10 ans

 

 

 

Les tournesols fatigués

rendent grâce et

inclinent avec élégance

leur tête auréolée

de flammèches dorées

devant le dieu-soleil

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 08:00

 

mouettes et cygnes absents 

Seine désertée

confinement 

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
28 août 2021 6 28 /08 /août /2021 16:28

 

Tu génères des gouttes de silence

Dans le désert aride du bruit

 

Tu siffles des refrains sur

Les branches de la nuit

 

Tu captes le temps et

Le retient prisonnier

 

Tu ensevelis le passé sous

Des couches d'amour

 

Qui masquent le regard

Tu es absent

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 16:32
Les fleurs chantent en bleu

Le soleil noir naissant

Fragile et poussiéreux

Comme cœur en suspens

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2021 6 21 /08 /août /2021 09:46

LE CHAT

 

Je suis heureux et pourtant je suis un chat noir, porteur de maléfices !

Mais mes bottines blanches et la petite tache blanche sous ma truffe me donnent un air original. Quant à mes vibrisses, elles sont longues joliment recourbées.

 

Je suis élégant et convivial ce que répètent souvent les invités de ma maison. Quel plaisir pour mon égo.

 

J'ai un maître qui se plaît à me caresser longuement et tendrement mais quand j'en ai assez je m'en vais pour me sortir un peu. Il ne me retient pas, heureux de mon indépendance.

 

Il s’amuse à me regarder faire des bonds pour attraper un papillon, ce que je réussis rarement , je l'avoue. Il n'en va pas de même des souris que j'apporte, cela ne semble pas trop lui plaire et il les déniche plus vite que moi et ne les fait pas souffrir.

 

Il se plaît à me voir m'allonger au soleil dans les herbes du jardin ou sur l'allée cimentée qui me réchauffe les jours d'hiver ensoleillés. Il vient me rejoindre et je me roule sous ses caresses en toute confiance.

 

Ma maison est une excellente maison où je suis bien nourri, une nourriture équilibrée qui me laisse svelte.

 

Il me  secoure si je prends trop de risques comme aller sur le toit de la maison qui est à vingt mètres de haut et n'hésite pas lui-même à prendre des risques.

 

Le seul dommage – mais il faut être sage - il ne me laisse pas sortir la nuit. Il a ses raisons et je suppose qu'il tient trop à moi pour que je risque de me faire écraser.

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 09:40

 

une colombe

froisse l'air limpide

de ses ailes blanches

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
17 août 2021 2 17 /08 /août /2021 09:26

ciel gris

froissement blanc

oie sauvage

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
3 août 2021 2 03 /08 /août /2021 08:45

 

J'attends… Le temps s'allonge…
Je t'attends… Le temps s'étire…

Chorégraphie du crayon à bille 
Afflux impitoyable de figures
Douloureux pas de deux
avec la sombre Absence
Pointes cruelles
Pas courus perdus
Coda désespérée
Bille tourne sans fin 


Et tourne l'aiguille du Temps
qui égrène son rosaire…
ses quinze mystères…
les joyeux les glorieux 
les lumineux les douloureux


ses quinze dizaines d'ave-minute 
tourne tourne l'aiguille
et les quinze pater des heures 

Perles du grand chapelet égrenées
Espace étréci à ces quinze dizaines…

Se resserrent les tenailles angoissantes Espace-Temps

                                                                                     

Enfin…Toi

 

 

 Denise Doderisse 


 

Partager cet article
Repost0
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 15:46

 

La lumière de janvier reprend de l'ampleur et s'allonge paresseusement.

Les flèches d'or du forsythia animent février et éveillent l’œil du chaland.

Les vives eaux de mars déchiquettent les pâquerettes et le vent joue avec leurs haillons.

Les nuances d'avril déferlent, violine de la monnaie-du-pape, bleu myosotis, jaune des mahonias, sur fond de tulipes alanguies.

Joli mois de mai parfumé des senteurs de roses écloses chatouille l'odorat dans l'air devenu plus léger.

Escorté de bataillons aux nuances vif argent, juin a pris ses quartiers bleutés, accompagné de son aide de camp zélé, le soleil.

La flore commence à s'engourdir avec juillet qui l'assoupit de sa chaleur.

Les orages d'août déversent des opales de pluie au long des fleurs assoiffées.

Les feuilles en septembre osent un soupir incarnat et se laissent parfois glisser en un lent mouvement de valse.

L'astre d'octobre se glisse au dos de masses sombres puis chasse ces importuns et installe sa douce lumière.

Un châle de brume assombrit le ciel de novembre où se noient les lueurs d'espoir.

Le chemin de décembre qui court vers Noël se couvre de buissons chenus et d'épines cristallines. L’espoir renaît.

 

Denise Doderisse

 

 

 

Partager cet article
Repost0

  • Denise Doderisse
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs  portant le même intérêt à toutes formes d'art...
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Recherche

Pages