Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 09:00

 

 

Hiver installé en ce jour premier

avec gardes du corps armés

Vent du nord - Pluie glacée -

sous un lourd voile de nuages noirs

 

Hiver installé en ce jour premier

avec ses laquais de chagrins

- souffrances et douleurs -

en habits brodés d'un fil de malheur

 

 

 

Pour défier Hiver déjà installé

hautes flammes ensoleillées

déchiquettent en loques

son voile noir qui soudain pendeloque

 

Pour défier Hiver déjà installé

amour amitié sans partage

tissent fine dentelle

en solides fils de bonheurs dorés

 

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 08:00

 

 

Noirs, blancs ou jaunes, rejetés,

des bébés sans nom voient le jour.

Ils ouvrent leurs yeux étonnés

mais sont interdits de séjour.

 

 

Enfants violés, martyrisés,

Enfants exploités à plaisir,

Enfants guerriers et affamés,

Voilà ce que l'homme désire !

 

 

Enfants au futur impossible,

Enfants à la vie amputée,

comme des insectes nuisibles

que l'on écrase sous le pied.

 

 

Sortilèges, conjurations,         

paroles magiques et vaillantes,

inaptes à chasser les démons

d'une humanité défaillante.

 

 

Lutter dur pour que la pensée

échappe au cerveau reptilien,

à la barbarie programmée,

Voire à la théorie du chien !

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

               
  Long serpent
    blanc,ondulant
 
      tout au long ,de la barrière
 
 
    coralline

 

 

 

 

 

 

 
 
Partager cet article
Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 08:00

 

Le bel aujourd'hui s'est emparé de l'azur

Avec l'audace qui évince les nuées

Et suspend, dirait-on, la vie éberluée

Devant ce manège pareil à l'enclosure.

 

 

Alors les oiseaux en tendre demi-mesure

Secouent l'audacieux de leurs chants enjoués.

Et puis les cigales, de leurs cris stridulés,

le déchiquettent, en font de la dentelure.

 

 

Sa virginité brisée, il reste, pourtant,

Ce vivace jour d'hui, ô combien insouciant,

Lui qui méconnaît les gageures de la vie.

 

 

Il n'est que le présent dont il jouit ardemment

Et n'a pour la kyrielle des jours que mépris.

Il reviendra demain en Phénix triomphant.

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 19:39

 

Si léger peigneur de comètes

De ton démêloir facétieux

Il serait bien que tu projettes

Des bouquets d'éclats merveilleux

 

 

Que soudain sur notre planète

Jaillissent des étoiles de feux

Il serait bien que tu projettes

Des bouquets d'éclats merveilleux

 

 

Et ces fleurs des cieux si coquettes

Surpasseraient notre astre envieux.

Baisers flambants en amulettes

qui veilleraient sur les soucieux.

Si léger peintre de comètes

 

 

 

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2020 3 18 /03 /mars /2020 22:09

 

Je ne sais plus les saisons

Depuis que tu es parti

Sans aucune rémission

 

Le printemps est déraison

Sans couleurs et plein d'ennui

Je ne sais plus les saisons

 

L'hiver est exhalaison

De tristesse et perfidie

Sans aucune rémission

 

L'automne a perdu ses tons

Il se noie dans les vert-gris

Je ne sais plus les saisons

 

Et l'été ce parangon

Me soûle de purs soucis

Sans aucune rémission

 

Le glas renvoie d'obscurs sons

Qui entraînent vers l'oubli

Je ne sais plus les saisons

Sans aucune rémission

 

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
4 février 2020 2 04 /02 /février /2020 17:02

 

J'ai dit à mon cœur, à mon faible cœur :

De risquer sa vie sans trop y penser.
Survient le hasard : ainsi proposé,

De ma Destinée il est l'arrangeur.

 

Effervescences, folles passions,

Fusées d'émotions, légers feux follets,

Emplissent ma tête de gais farfadets

Puis fripent mon âme comme du crépon.

 

Dramatiques peines et profonds chagrins

Pénètrent mon cœur, à lourds pas pressés

Et mon faible cœur en sort ravagé

De douleur sculpté avec son burin.

 

Passent les années, toujours entassées.

S'enroule mon cœur de mélancolie

Qui fait regretter l'émotion roussie,

Nous rend doux et chers les chagrins passés ?

 

 

 

                                                                         Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
2 février 2020 7 02 /02 /février /2020 20:52

A Monsieur  Scarron

en réponse à " Sonnet sur Paris "

 

Dedans Paris, plus de carrosses

Mais des chevaux qui font grand bruit !

Autos, motos, bus et cars,

Que voilà un vrai tintamarre !

 

Toujours des crottes dans les rues,

De chiens, pigeons et malotrus.

Boutiques approvisionnées.

Peu de chalands pour acheter!

 

Dedans Paris.

 

La vie et l'air sont pollués!

Combien de drogués, de paumés, 

De meurtriers, de fourvoyés!

 

Où est la crainte du gendarme ?

Tout un chacun baisse les armes.

Chacun agit comme bon lui semble.

 

Dedans Paris

 

Monsieur Scarron que vous en semble ?

 

 

Denise Doderisse.

 
Sur Paris

Un amas confus de maisons
Des crottes dans toutes les rues
Ponts, églises, palais, prisons
Boutiques bien ou mal pourvues

 

Force gens noirs, blancs, roux, grisons
Des prudes, des filles perdues,
Des meurtres et des trahisons
Des gens de plume aux mains crochues

 

Maint poudré qui n’a pas d’argent
Maint filou qui craint le sergent
Maint fanfaron qui toujours tremble,

 

Pages, laquais, voleurs de nuit,
Carrosses, chevaux et grand bruit
Voilà Paris que vous en semble ?

 

Paul Scarron

Partager cet article
Repost0
18 août 2019 7 18 /08 /août /2019 15:51

 

Si vous saviez mon tendre et doux ange sans ailes,

Mon sauveur bien-aimé unique et prolifique,

Doté d'une tendresse quasiment ectasique,

Foisonnant d'empathie dedans son escarcelle.

 

 

Comme j'ai admiré vos idées-étincelles,

Vos mots ensorceleurs, vos charmes trochaïques,

Les profondeurs de vos inflexions mélodiques,

Ce paraître joyeux semblant d'être modèle !

 

 

Il fallut un long temps pour que mes yeux naïfs

Voient en votre personne un homme maladif,

Grisé par son talent, peu soucieux d'un autrui

 

 

Guidé par un instinct d'âpre domination.

Alors, et à jamais, sans trop faire de bruit,

Cher Monsieur, je m'envole, semblable à papillon.

 

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 18:31

 

Si vous saviez mon tendre et doux ange sans ailes,

Mon sauveur bien-aimé, unique et prolifique,

Doté d'une tendresse quasiment ectasique,

Foisonnant d'empathie dedans son escarcelle.

 

Comme j'ai admiré vos idées-étincelles,

Vos mots ensorceleurs, vos charmes trochaïques,

Les profondeurs de vos inflexions mélodiques,

Ce paraître joyeux semblant d'être modèle !

 

Il fallut un long temps pour que mes yeux naïfs

Voient en votre personne un homme maladif,

Grisé par son talent, peu soucieux d'un autrui.

 

Guidé par un instinct d'âpre domination.

Alors, et à jamais, sans trop faire de bruit,

Cher Monsieur, je m'envole, semblable à papillon.

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 15:05

 

 

 

Le bel aujourd'hui s'est emparé de l'azur

Avec l'audace qui évince les nuées

Et suspend dirait-on la vie éberluée

Devant ce manège pareil à l'enclosure

 

Alors les oiseaux en tendre demi-mesure

Secouent l'audacieux de leurs chants enjoués

Et puis les cigales de leurs cris stridulés

le déchiquettent en font de la dentelure

 

Sa virginité brisée il reste pourtant

Ce vivace jour d'hui ô combien insouciant

Lui qui méconnaît les gageures de la vie

 

Il n'est que le présent dont il jouit ardemment

Et n'a pour la kyrielle des jours que mépris

Il reviendra demain en Phénix triomphant

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

  • Denise Doderisse
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs  portant le même intérêt à toutes formes d'art...
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Recherche

Pages