Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 avril 2020 5 10 /04 /avril /2020 08:00

 

Où donc est passé le tacot d'antan ?

Lui qui s'amusait à prendre son temps.

 

Le tacot d'antan, au dire des experts,

Comparé au train, a l'air très vulgaire.

 

Ses wagons vieillots et sa voie métrique,

Sa loco poussive semblent archaïques.  

 

Le " Chemin de fer de Grande Banlieue "!

On acceptait mal ce nom prétentieux.

 

Mais les usagers se réjouissaient bien

De le surnommer d'un trait sibyllin.

 

Pour eux, il musait le long du coteau

Et traçait sa route, façon escargot.

 

Il tournicotait au milieu des champs,

Vignes et prairies en se dépliant,

 

S'arrêtant souvent pour se reposer,

Car on perd son souffle quand on veut grimper.

 

Mais la lenteur même de ce limaçon

Générait l'échange des conversations.

 

Se nouaient bientôt des liens amicaux

Qu'orchestrait en chef la fichue loco. 

 

Quand s'interrompait tout le branle-bas

Des roues et wagons cessant leur polka, 

 

S'installait alors un brusque silence.

Et les passagers, avec éloquence,

 

Exprimaient leur joie, tout comme les oiseaux

Heureux de pépier, à tire-larigot.

 

Hélas ! Disparue toute flânerie.

Enfuie, sa compagne, douce bonhomie.

 

Maintenant les trains sont fort impatients !

Où donc est passé le tacot d'antan ?

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 08:00

 

Telle Echo

je poursuis un rêve

éclatant Beau comme Narcisse

dédaigneux

fuyant ses semblables

vagabondant aux alentours

 

Tel Narcisse

le rêve se fige

En extase devant son reflet

Pétrifié

devant son image

flottant sur l'onde de mes yeux

 

Tel Narcisse

mon rêve se pare

de pétales blancs de safran

Une aura

au suc capiteux

qui l'enveloppe tendrement

 

Telle Echo

j'entends son adieu

Et je reste là amusée

Souriant

à cette chimère

tôt partie au diable vauvert

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 18:55

 

Dix mots dits, dont semblable était le destin,

décidèrent de se créer un lien.

Tous jetés dans la même galère,

ils ne voulaient se contenter de chimères.

Ils prirent Calliope pour mentor,

Et là, ils n'avaient pas tort :

elle n'allait pas les escagasser

- et sans arrêt zapper -

avec baladeur et mobile hi-fi,

princes de la moderne technologie.

Comme variante du cheval de Troie,

Calliope s'affirmait de bon aloi.

Sens de l'épopée, éloquence,

dissimuleraient leur dissemblance.

Et se créerait  crescendo

un remue-méninges fort à propos.

Enfin ! Le paradis de la poésie

serait grande ouverte aux maudits !

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2020 2 07 /04 /avril /2020 18:53

 

 

Se laisser caresser

par la vague

comme pélican posé

lassé de pêcher

Regard errant sur

le sinueux serpent d'écume

dépliant l'horizon

 

Écouter les histoires

que raconte

le dessin changeant sans fin

des nuées blanc-bleu

Humer l'alizé

joueur d'espaces parfumés

au sedum vanillé

 

Se laisser enivrer

de couleurs

voguant sous l'ardente lumière

si généreusement

accordée

 

Vivre dans ces beautés

Les cueillir

avec la grâce de l'enfance

qui ne demande rien

à la vie

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 08:00

 

Dès lundi

Elle savoure

L'apathie

des tutti

 

Et mardi

Se nourrit

Simili

grignotis

 

Mercredi

Elle savoure

Des oublies

confettis

 

Le jeudi

Elle se gorge

De caddies

bien remplis

 

Vendredi

Elle ingère

Inepties

applaudies

 

Samedi

Elle entonne

Malvoisie

Génépi

 

Et Dimanche

Elle boulotte

Sans répit

le frichti

 

 

La semaine

Grosse bedaine

ne craint pas d'être obèse

Le temps qui la soupèse

en est bien aise

 

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 20:17

 

 

Demain je serai Arbre

Olivier au tronc nouailleux

qui fait chanter ses feuilles grisées

comme cigales

Au cœur de l'été

 

Demain je serai Arbre

Platane tenue camouflée

qui fait bruire ses feuilles géantes

comme mistral

au cœur de l'été

 

Demain je serai Arbre

Mûrier-platane parasol

qui allonge ses gracieux rameaux

comme épanoui

pour danse d'été

 

Demain je serai Arbre

Peuplier à barbe argentée

qui fait miroiter ses feuilles

comme pièges

pour moineaux d'été

 

Demain je serai Arbre

Cyprès avec port élancé

qui fuit la terre et rejoint le ciel

comme la sterne

en vol spiralé

 

 

Demain je serai Arbre…Enfin …

 

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
5 avril 2020 7 05 /04 /avril /2020 08:00

 

 

Vous vous précipitez, très chère Dorothée,

Bien avant tout le monde, vers le buffet gratuit.

Sourire charmeur aux lèvres, à grandes enjambées,

Dents longues et tranchantes, mine réjouie.

 

 

Tout un chacun attend les personnalités.

Mais…il est temps pour vous de goûter les biscuits 

Et de vous esclaffer et de vous empiffrer,

De vous remplir la panse. J'en suis ébaubie !                                   

 

 

Évitez donc un peu de faire tant la goinfre !

Attendez la fin des oraisons pour vous oindre

De petits fours, foie gras et autres cochonnailles.

 

 

Vous semblez ignorer qu'à la fin on s'étouffe

De vouloir rejouer ainsi la grande bouffe !

Vous finirez comme eux à faire ainsi ripaille !

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2020 6 04 /04 /avril /2020 08:00

 

L'important

c'est l'argent

Je peux tout

posséder

L'écran plat

et la barbe

à papa

La wifi

et les jeux

de la wifi

Une B.M.

et des choux

à la crème

La Harley

et un stock

de navets

Un château

et des tours

de gâteaux

L'important

c'est l'argent

Je peux tout

dominer

Le grand blond

et sa voix

de basson

Le bambou

Qu'est un vrai

touche-à-tout

L'araignée

et sa toile

délurée

Un corbeau

sa couleur

de tombeau

Les étoiles

qui s'abritent

sous un voile

 

L'important

C'est la rose

Final'ment

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 21:05

 

 

Le mille-pattes se carapate

Joue l'acrobate

Tout en chantant Magnificat

Et se soucie de l'audimat

Il ne voit point l'agate scélérate

Soudain il s'éclate la rate

Ne peut plus regagner ses pénates

 

A quoi servent mille pattes

Quand on n'est qu'un traîne-savates

Qui veut faire de l'épate

 

Denise Doderisse

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2020 3 01 /04 /avril /2020 09:56

 

 

Si m'en croyez, la vie peut être belle

Si regardez la saison surréelle

Prégnante de jeunes pousses et boutons

Feuilles accompagnées de leurs chatons

Égaillés par une brise ficelle.

 

 

 

Le grand maître œuvre avec pelle et truelle

Espérant créer une ribambelle

De couleurs et d'effluves en feston

Si m'en croyez

 

 

 

Chantonnez les soi-disant ritournelles

Pour charmer les oreilles des cruelles

Et qu'en-dira-t-on et joyeux dictons

Pour faire la joie de tous barytons

Qui fredonneront la vie en dentelles

Si m'en croyez

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

Partager cet article
Repost0

  • Denise Doderisse
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs  portant le même intérêt à toutes formes d'art...
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Recherche

Pages