Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 07:20

 

 

Il y a des choses que je ne dis à personne

Alors

Elles restent en moi

Cailloux noirs de fumée

entassés pêle-mêle

qui encombrent ma tête

alourdissent mon estomac

Et freinent ma pensée

me créent des nausées…

Tas de cailloux noirs de

fumée qui s'envole en volutes

au cheminement aléatoire

spirales enroulements déroulements

 

Tas de cailloux

Entassés pêle-mêle

Et puis le tas s'écroule dans un

silence prégnant des choses

que je ne dis à Personne

Alors

Les cailloux veulent

jaillir dans des hoquets qui

écorchent le corps et l'âme

Ces choses ces choses que Personne n'entend

Ces choses-cailloux

vivent leur propre vie

et leurs arêtes laissent

d'innombrables meurtrissures

 

Mais avec le temps avec le temps

les arêtes des cailloux vont peut-être s'adoucir

Et les cailloux rugueux devenir

galets ronds et polis

Couleur de mélancolie ?

 

 

Denise Doderisse

Partager cet article
Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 08:49

 

QUE DE PIS……ALLER !!!

 

 

 

 

Pitié ô Pythie accroupie

Devant les thlaspis

Qui épie sans pitié

Les pies assoupies

Et les pipas éparpillés

Tous pitoyablement pipelant.

Leur pipeau pituiteux

Pipe même les pipole

Picotant comme piverts

La piteuse pipérade

Pimentée par la Pythie.

 

 

                                                                               Denise Doderisse

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 19:00

 

 

 

Il est temps

d'emplir son sac à dos

des vêtures de bonheur

des haillons de malheur

des défroques d'une existence

 

 

Il est temps

de prendre le train

des rencontres

avec les mutilés de la vie

les taiseux et leur aura de douleur

les lunaires pendus à leurs rêves

 

 

Il est temps

de fermer la porte de son âme et

de partir avec un zest d'illusions

Il est grand temps

de naviguer vers cet espace mystérieux

cet écrin bleu où essaiment de folles histoires

de mémoire...

 

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 19:34

Dans cette période de fêtes où l'agitation et le bruit ont règné en maîtres, n'est-il pas important de se souvenir que le silence est  là....aussi et qu'il peut être bon d'aller à sa rencontre.

 

 

 

 

J'irai vers le silence du grand bleu

de la mer

Pour effacer les mots

sablonneux de la vie

Mots piétinés

dévoyés galvaudés

serments parjures

Juste bons à effacer 

 

J'irai vers le silence ouaté et blanc

des nuages

Pour étouffer les mots

aimables faux-amis

francs hypocrites

faux-fuyants faux-semblants

simulacres

Juste bons à dépérir

 

J'irai vers le silence ardent et dur

du désert

Pour assécher les mots

qui ne soulagent plus

les mots livides

qui ont le froid aux yeux

et créent le vide

Juste bons à mépriser

 

 

Et puis…

 

J'irai vers le silence paisible

de la nuit

Pour savourer l'absence

des pourquoi des comment

et des toujours

nargués par les jamais

Mots verrouillés

Juste bons à oublier

 

Et puis

j'irai au bout de moi en un soupir

mélodieux

vers un long silence

plein d'éclats d'étoiles

Autour de moi

danseront les silences

tous les silences

heureux de combler ma vie

 

 

 

Denise Doderisse

 

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 17:00

      Un partage de vies qui s'est achevé...

                                                                                     à ma sœur.

 

 

En cette matinée gris plombé de décembre

J'ai retrouvé la voile mauve des partances.

Gris fer-blanc les douleurs fulgurantes

Mauves les rêves du souvenir.

 

J'aurais aimé t'offrir une orchidée somptueuse

                         un parfum généreux

                              une longue robe changeante

                                                 un chaton gris et doux

                                      et

                                      un immense bouquet de rires.

 

 

 

En cette matinée gris plombé de décembre

Tu m'aurais dit les rêves pour toi inaccomplis.

Gris le secret de tes yeux pour moi inabordable

Mauve l'arôme d'évasion pour éviter l'oubli.

 

J'aurais aimé recevoir l'invisible coloré de tes pensées

     les éclairs gris-noir de tes orages

                      les instants carminés de tes joies

                                      de simples myosotis pour se vêtir de bleu

                                      et

                                      s'envelopper de bien-être.

 

              En cette matinée gris plombé de décembre

Tu viens vers moi à grands pas

 

                                             Je n'oublie pas.

 



 

                                               Denise Doderisse.

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 17:54

Un poème sur le passage du temps...

 

Les jours moutonnent

sous l'oeil vigilant du temps

qui doucement, tout doucement,

voilent les lignes de tout destin.

 

Les jours moutonnent,

Herbeillent les souvenirs

qui doucement, tout doucement,

s'évanouissent dans le néant.

 

Les jours moutonnent...

Dans leur errance infinie,

doucement, tout doucement,

ils encrent les planches des galaxies.

 

Les jours moutonnent

Ils lézardent l'absolu,

doucement, tout doucement,

et fissurent un coeur rendu orphelin.

 

Les jours moutonnent,

manipulent les limites... 

Doucement, tout doucement,

Faire semblant d'être l'ami du temps.

 

 

Denise Doderisse

 

 

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 19:26

Une expression qui était pour moi plutôt péjorative mais qui a soudain pris une nouvelle valeur.

 

 

014.JPGPhoto Denise Doderisse

 

 

 

Nuage solitaire et rosé

Naître un matin soleil levant

Flotter dans l'air azuré

Se balancer au gré de la brise

Courir au gré des alizés

Noircir au gré des orages

Etre souple et mouvant

Se laisser porter

 

Epouser les ondulations de la vie

Ses courants ascendants

Ses tornades et ses cyclones ravageurs

Ne rien souhaiter

Ne rien convoiter

 

Etre nuage enfin et peu à peu

Se dissoudre dans le grand tout

 

Denise Doderisse 

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 07:00

Pour le Défi n°85 des Croqueurs de mots, sur une musique de Patricia Dialo "Intrigues"

 

 

 

Sur un fond sonore de silences

Se grave un charivari de grincements et grondements

Bruissements et crépitements

S'insèrent des sons étranges et déchirants

Boitillements halètements

Epitomé de la vie 

Qui s'avance clopin-clopant

Au long d'un chemin chaotique

 

 

Denise Doderisse    

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 09:04

 

5607602674_f71e727b1f.jpg

 

Photo par el_papou sur Flickr

 

 

 

 

 

ĖLOGE DE L'EAU

 

 

 

A la source de mes rêves

Vivent des sirènes d'errance.

A la source de mon âme

la mer me caresse de sa promesse.  

Ici en ce miroitement des profondeurs océanes,

Cœur de la vie que fuient les hommes,

Mes pensées ont l'audace d'un serment. 

Plus paresseusement l'eau me met à nu.

Je suis à la recherche de ce moi.

 

A la source de ton âme

Je dérive lentement .

Un filet voile soudain nos âmes

Alors enlacées.

 

A la source de mes rêves 

Un pendu saute à la corde.

 

 

 Denise Doderisse

 

5973523435_0294b4b8c9.jpg

                 Photo par Marc Wathieu sur Flickr ( oeuvre de Véronika Usova )

Partager cet article
Repost0
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 17:45

 

IL FAUT TENTER DE VIVRE

 

 

 

     GWADA-rose-de-porcelaine.jpg

 

 

Il faut tenter de vivre

Il faut tenter de saisir

Ces éclats de joie

La rose de porcelaine

ferme et bien dessinée

L'élégante orchidée

vibrant sur la branche conquise

Le bougainvillier pavanant

ses couleurs explosées

Le froissement métallique des palmiers 

au moindre souffle d'air

 

 

      GWADA-ORCHIDEE-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

      

 GWADA 03-02-2010 026

 

Et puis le perroquet étalant

bruyamment ses couleurs provocantes

Le sucrier à gorge jaune

audacieux et gourmand

de sucre de canne

L'aigrette à l'affût

auprès des bœufs paisibles

Et puis le pélican guetteur

jouant les sentinelles

en bord de mer

La sterne qui spirale

avec grâce

sur un souffle chaud

 

Et puis la vague

déferlante ou caressante

et son écume iridescente

s'épanouissant sur les rochers

Spectacle vivant

sans cesse renouvelé

 

Et puis…et puis…

 

 

Alors quand le cœur refroidi

ne goûte plus ces bonheurs

Pour quoi tenter de vivre.

 

Denise Doderisse

 

Photos de Denise Doderisse 

Palmiers-copie-1

 



Partager cet article
Repost0

  • Denise Doderisse
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs  portant le même intérêt à toutes formes d'art...
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Recherche

Pages