Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 07:32

Voici un second écho à " Un dialogue "Nature ", ce texte d'Aristide Bruant que Patrick, Le ch'timi, link, m'a posté en commentaire. Bonne lecture.

 

 

Le lézard

 

 

On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

J'en foutrai jamais une secousse,
Même pas dans la rousse
Ni dans rien.
Pendant que l'soir, ej' fais ma frape,
Ma soeur fait la r'tape,
Et c'est bien.

Alle a p'us d'daron, p'us d'daronne,
Alle a plus personne,
Alle a qu'moi.

Au lieu de soutenir ses père et mère,
A soutient son frère,
Et puis, quoi ?
Son maquet, c'est mon camarade:
I' veut bien que j'fade
Avec eux.

Aussi, ej' l'aim', mon beau-frère Ernesse,
Il est à la r'dresse,
Pour nous deux.

Ej'm'occupe jamais du ménage,
Ej'suis libre, ej' nage
Au dehors,
Ej'vas sous les sapins, aux Buttes,
Là, j'allong' mes flûtes,
Et j'm'endors.

On prend des manières à quinze ans,
Pis on grandit sans
Qu'on les perde :
Ainsi, moi, j'aime bien roupiller,
J'peux pas travailler,
Ca m'emmerde.

Partager cet article
Repost0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 16:19

    Mes sincères remerciements à Martine (link) qui a souhaité me "distinguer" en me taguant ( terme que j'ignorais totalement ! ). Je la remercie aussi et surtout pour ses commentaires généreux et toujours encourageants.


      Le revers de cette médaille honorifique est qu'il s'agit de dévoiler 7 "secrets", qui n'en seront plus dès publication !!! J'ai mis quelque temps à les réunir !      

 

 

 

Secret 1 - Je déteste le potiron, cette grosse courge orange dont Les Américains -entre autres - raffolent. C'est le seul légume que je n'aime vraiment pas. La seule fois où j'ai aimé la soupe au potiron, c'était sur une recette de Raymond Oliver, qui conseillait d'ajouter des poireaux...tant et si bien que le goût de potiron avait disparu !!!

Mais par contre, je l'aime en décor d'Halloween avec ses gros yeux  éclairés de l'intérieur !!!

 8293437_0e56787e10.jpg

 

Secret 2 - J'adore l'eau sous toutes ses formes ....et j'adore particulièrement me "promener" sous l'eau, en piscine et surtout en mer, avec la compagnie de poisssons colorés et aussi curieux que moi.

Pourtant, ce n'était pas le cas lorsque j'ai appris à nager. J'avais huit ans. Ma mère nous autorisait à aller à la " baignade " ( espace aménagée dans la Seine ), à la seule condition que nous apprenions à nager. Le seul     maître-nageur était extrêmement imposant. Il  s'appelait Monsieur Menut ( non! ce n'est pas une plaisanterie ) .De surcroît, il jouait de son autorité : menaces d'emmener le réfractaire à ses leçons de natation au milieu de la Seine et de le regarder se débrouiller ( il n'y a jamais eu d'enfants noyés de cette manière, cependant !!!).

Donc je subis les dix leçons de natation obligatoires, puis il y eut l'épreuve du 25mètres avec départ plongé ( aucun plongeon préparatoire ). Le jour J, torturée d'angoisse, je plonge une première fois...mais c'est tout ce que je pus faire ! J'ai recommencé 9 fois sans parvenir à faire mes 25m. Alors, la menace a surgi sous la forme d'une voix tonitruante :" C'est la dernière fois ou je t'emmène au milieu de la Seine ". Des nageoires me sont alors poussé: j'ai eu mon " diplôme "!!!

 3936669511_f04e6baf94.jpg

Secret 3 - J'ai 17 ans, en pension. Habituellement, le samedi dès 14heures, nous rentrions chez nos parents, départ attendu avec l'impatience qu'ont connue ceux qui n'appréciaient pas vraiment le pensionnat. Or, notre professeur d'anglais - une grosse dame sans trop de compétence - avait décidé de récupérer ses heures d'absence ce samedi après-midi. ( Je précise que j'étais une élève très disciplinée et bonne en anglais...)

Elle commence donc son cours et elle l'allonge, le rallonge ( nous avions toutes un train à prendre ! ). N'y tenant plus, très tranquillement, je commence à ranger mes affaires dans mon sac : à cet instant, la professeur me voit  et me dit : "Mademoiselle B., si mon cours ne vous intéresse pas, vous pouvez sortir !".Dans un silence profond, j'ai fini de " ranger mes affaires " puis je me suis levée, me suis dirigée vers la porte et me suis même permise de la claquer !

Je n'ai pas eu de retour pour cette impertinence !

 

Secret 4 - Plutôt sportive , j'ai voulu avec une amie essayer de faire du rocher - ou varappe - à Chamonix. Nous avons donc fait notre première escalade - et première leçon - sur un rocher qui ne servait qu'aux débutants. Encordés avec un guide puis mon amie puis moi, nous avons commencé l'escalade : à environ une cinquantaine de mètres du sol, j'ai été prise de panique. Je ne trouvais plus les prises et j'ai commencé à crier que je ne bougerais plus. Le guide m'a d'abord encouragé à chercher de nouvelles prises puis m'a menacé d'aller chercher les pompiers - en insistant sur le ridicule de l'affaire ! Enfin au bout d'une dizaine de minutes, après débat avec ma conscience (!), j'ai réussi à trouver un chemin...et me suis retrouvée à leur hauteur...

Quant à la descente en rappel, ce fut un vrai plaisir...qui m'a fait oublier la montée !!!

 

Secret 5 - Oserais-je l'avouer ? Je ne peux me décider à condamner les corridas...

J'avais 20 ans. Une amie et moi étions parties en Espagne. Pour nous faire connaître la culture de son pays ( en fait, la Catalogne ), le correspondant espagnol de mon amie nous emmena assister à une corrida : nous étions au 3ème rang...Les taureaux se sont succédé et j'étais enflammée par l'atmosphère qui régnait et que je n'ai jamais pu oublier.

En outre, lors de la dernière corrida, il advint que le toréador, ayant réussi la mise à mort, me lança une oreille, puis deux oreilles. Dire le maëlström émotionnel qui m'envahit alors peut-il être compréhensible ? C'était un tel honneur !!!

Personne n'a jamais compris pour quelles raisons je me tais quand la conversation tourne autour des corridas qui sont actuellement hautement réprouvées. Je n'ai pas le coeur de les approuver mais non plus celui de les condamner.

 

Secret 6 - Lors d'un stage "d'apprentissage" de voile aux Glénans - qui, à l'époque, n'avait pas de moteur sur les voiliers, nous  (6 à bord + le moniteur ) sommes sortis en mer au large des côtes du Finistère par un temps assez imprévisible. En mer, nous avons essuyé des vagues importantes et aucun d'entre nous n'était attaché à la ligne de vie. Un coup de vent, une vague un peu plus importante et plouf, le moniteur et moi-même à l'eau. Le moniteur, tout près du voilier, a pu s'y raccrocher.

Quant à moi, j'ai été projeté loin du voilier, avec bottes aux pieds, ciré, le tout bien pesant : donc mes bottes se sont remplies d'eau et yeux grand'ouverts , j'ai glissé doucement vers le fond...

Mon destin ne s'arrêtait pas là : j'ai aperçu un boute ( cordage ) qui dérivait et je l'ai saisi...Il était accroché à notre voilier qui filait... J'ai pu être repêchée.

Pour me démontrer que de toutes façons, on m'aurait récupérée, nous avons entrepris de faire l'exercice de l'homme à la mer ( planche jetée à l'eau qu'on essaie de récuprérer ).La mer était si mauvaise que nous n'avons jamais pu démontrer la fiabilité de l'exercice ! Que de manoeuvres pourtant !!! La planche doit toujours flotter...!!!

 

Secret 7 - J'ai toujours rêvé d'une ballade en troïka en plein hiver : j'ai eu un ersartz de ce rêve ( ersartz très agréable au demeurant ) avec une promenade en traîneau par chiens, à Moutes ( la ville la plus froide de France ), et tout au long de la ballade, il a neigé, une neige fine alors que le paysage était déjà recouvert d'une épaisse couche de neige :  merveilleux !

 

Selon la coutume, je dois passer le flambeau ( pas encore olympique ) à 7 blogueurs qui sont entièrement libres de poursuivre ou non ce jeu :

Alice link,

Hauteclaire link,

Jehanne des Rivières link.

Jill Bill link,

Laure link,

Mamylilou link

Valdy link

Partager cet article
Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 06:00

Voici le complément de ma recette arithmétique que j'ai développée à la suite de critiques plus ou moins vives sur le Net (???!!!), où l'on me disait que, d'une part, le sens de l'addition est le plus facile à comprendre, d'autre part, que je connaissais mal les enfants qui ont la réplique facile...Donc, je vous propose, avant la rentrée, cette recette complétée et ...sous forme de dialogue ! 

 

RECETTE :

Ingrédients :

- Prendre une dizaine de pommes ou autres ingrédients nombrables…à adapter au second ingrédient, à savoir

- Un enfant de 5/6 ans, garçon ou fille selon vos réserves. Il/elle doit savoir compter jusqu'à 10.

Conseil : l'enfant doit être de préférence curieux ( mais c'est une espèce devenue plutôt rare ) et n'aimant pas trop le sucré ( encore plus rare )...pour cette recette.

 


- Sais-tu compter jusqu'à 10 …Compte ces pommes que tu ne peux manger que une par une…

- Une, deux….

- Bien. Regarde ce signe : il se dit plus et s'écrit + (plus ). Prends une pomme ( mots prononcés avec douceur ).

- J'veux celle-là. Elle est toute rouge !

- Peu importe la couleur ! Et tu en prends une autre, s'il te plaît. ( mettre les formes est conseillé ).

- Pour quoi faire, j'en ai déjà une !

- Maintenant,( il faut savoir parfois faire la sourde oreille ) tu as combien de pommes dans tes mains réunies ? Compte, s'il te plaît. ( voir ci-dessus ).

- Deux.

- Bon : tu as ajouté une pomme  à une autre ( mimer ) et tu as fait une addition ( mot nouveau ).

Renouveler l'expérience jusqu'au mélange intime des ingrédients!

 

-Voyons ce deuxième signe : il se dit moins et s'écrit - ( moins ).

-Pourquoi deux écritures ?

- ( Ne pas répondre à cette question sournoise !!!). Voilà tes deux pommes : prends celle que tu voudrais manger.

- La rouge , la rouge…

- ( Aucun commentaire !) Tu as une pomme dans les mains : il en reste combien sur la table…

- Il en reste une mais c'est la plus beurk : j'en veux pas !

- Oui, il en reste une et tu as fait une soustraction( Mot nouveau...voir ci-dessus )

- Une quoi ?

- Tu as retiré une pomme : on dit aussi que tu as soustrait la pomme et donc que tu as fait une soustraction.

- Ouais : retirer ça l'fait –

- On peut dire çà !

Renouveler l'expérience, bien évidemment.

 

- Passons à des choses plus délicates : ce signe…

- Ah! Oui, j'l'connais : c'est la croix sur mon ordi.

- D'accord ! Mais il veut dire aussi multiplier : en fait c'est comme si tu ajoutais une pomme à une autre ( geste à l'appui ) et quand tu dis une pomme multipliée par le chiffre 2 tu obtiens 2 pommes. Tu as fait une multiplication.

- Pourquoi j'frais çà ? C'est la même chose avec ton + !!!

- ( Serai-je allée trop vite ? ) Ok ! mais, là, je peux te demander combien de fois il y a une pomme sur la table et tu me réponds…

- Ben , il y en a toujours deux

( A reprendre un peu plus tard !)

 

- Et ce signe : tu le connais aussi ?

- Ben oui, j'sais pas à quoi il sert mais il est sur mon ordi.

- Pour nous, en ce moment où nous comptons, il veut dire diviser

- Bbbbb....

- Tu prends la pomme, s'il te plaît.

- La même ? La rouge ?

- Oui – et tu la coupes en 2.

- Non, je préfère la croquer directement.

- ( Un peu d'autorité !) Prends le couteau et coupe la pomme. On peut dire aussi que tu la divises et tu fais une division

-C'est un mot nouveau ?

- Oui et retiens-le bien.

- Ouais... mais je voulais la pomme entière…

 

Taux de réussite : ?

Je lance alors ce complément de recette sur le net : un avis comme " ma fille n'aime pas les pommes mais j'ai essayé avec des Marshmallows et en lui donnant la recette au goutte à goutte, çà a bien fonctionné…" serait intéressant car on a su adapter la recette.

 

Mais des avis plus négatifs comme : " Vous prenez mon fils pour un débile ! Il a tout de suite compris le sens des opérations ! " ( Bravo ! Il est doué ), pourraient  me sembler plutôt inadéquats !!! 

 

J'attends vos suggestions, voire une note (/5) pour ma recette.

 

N'hésitez pas : votez...Le sort de la France n'est pas en jeu !

 

Denise Doderisse

 

 

         
Partager cet article
Repost0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 23:38

Voici quelques passages où Francis Ponge se penche sur les "RAISONS de VIVRE HEUREUX" 

 

 

Raisons de vivre heureux ( extraits -1928-1929 )

 

L'on devrait pouvoir à tous poèmes donner ce titre :Raisons de vivre heureux. Pour moi, du moins, ceux que j'écris sont chacun comme la note que j'essaie de prendre, lorsque d'une méditation ou d'une contemplation jaillit en mon corps la fusée de quelques mots qui le rafraîchit et le décide à vivre quelques jours encore [...]Voici comment je me justifierai: puisque la joie m'est venuepar la contemplation, le retour de la joie peut bien m'être donné par la peinture.Ces retours de la joie, ces rafraîchissementsà la mémoire des objets de sensations, voilà exactement ce que j'appelle raisons de vivre.

Si je les nomme raisons c'est que ce sont des retours de l'esprit aux choses[...]

Mais ceci est un terme ou une perfection impossible.[...] Il ya toujours du rapport à l'homme...Ce ne sont pas les choses qui parlent entre elles mais les hommes entre eux qui parlent des  choses et l'on ne peut aucunement sortir de l'homme..

Du moins, par un pétrissage,un primordial irrespect des mots,etc.,devra-t-on donner l'impression d'un nouvel idiome qui produira l'effet de surprise et de nouveauté des objets de sensations eux-mêmes. 

 

FRANCIS PONGE

Partager cet article
Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 20:18

 

 

3145197780_98de27d6e6.jpg

 

 

J'ai eu l'occasion de découvrir certains textes de Francis Ponge ( voir " le mimosa " ) et je souhaite vous faire partager le plaisir que j'ai eu à le lire : voici donc un autre texte sur un objet banal qui m'a laissée rêveuse !

 

 

F.PONGE le verre d'eau copie

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 15:00


Trouve ton langage

Désapprends les mots appris

Suggère un autre monde.

 

Qui mieux que Francis Ponge répond à ces conseils! Petit employé de bureau, il a trouvé sa vie dans la poésie et l'imagination dont il fait preuve ainsi que sa façon très personnelle et pleine d'humour de voir les objets les plus humbles m'a laissée confondue, voire écrasée par ce débordement de l'imaginaire.

 

 

5345889368_cc2fac3b3e.jpg

 

F.PONGE--Le-mimosa.jpg       

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 18:11

J'ai re-découvert quelques Haïku sur la grenouille et comme j'ai pris grand plaisir à les lire, j'espère que je réussirai à vous faire partager ce plaisir...

 

 

Vieil étang -

au plongeon d'une grenouille

l'eau se brise

Matsuo Bashô ( 1644-1694 )

 

 

 

A force de fluidité

elle flotte -

la grenouille !

Naitô Jôsô ( 1661-1704 )

 

 

 

4952524474_bc66900b7f.jpg

 

Me contemplant

elle se renfrogne -

la grenouille !

Kobayashi Issa ( 1763-1827 )

 

 

5251747776_06f19c71bc.jpg


 

Autour de ma cabane

les grenouilles rabâchent -

                     tu vieillis tu vieillis

                           Kobayashi Issa ( 1763-1827 )

 

Soleil couchant -

la grenouille aussi

est en larmes

5238905938_73dfdc2a2b.jpg

Kobayashi Issa ( 1763-1827 )

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 20:12

 La mer, grande inspiratrice, a suscité chez des poètes comme Stéphane Mallarmé ( 1842-1898 ), des émotions profondes et mélancoliques.

 

La chair est triste, hélas, hélas ! et j'ai lu tous les livres.

Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres

D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !

Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux,

Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe

Ô nuits ! ni la clarté que la blancheur défend

Et ni la jeune femme allaitant son enfant.

Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,

Lève l'ancre pour une exotique nature !

 

Un Ennui,désolé par les cruels espoirs,

Croit encore à l'adieu suprême des mouchoirs !

Et, peut-être, les mâts, invitant les orages

Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages

Perdus sans mâts, sans mâts ni fertiles îlots...

Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots !

Partager cet article
Repost0

  • Denise Doderisse
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs  portant le même intérêt à toutes formes d'art...
  • Un blog qui présente certaines de mes créations ...selon l'humeur du jour et qui se réjouit d'entrer en relation ( et échange ) avec les blogs portant le même intérêt à toutes formes d'art...

Recherche

Pages