Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 09:24

 

 

 

 

En un joyeux geste de la main

Tendrement dédiée à la vie

En un sourire malicieux et câlin

Récusant tout pouvoir à la mort

Neutralisant l'angoisse de l'au-delà

Il sut éveiller un éclat d'instant

Tout auréolé de bonheur serein

Et écrire le mot fin

 

 

Denise Doderisse

Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article
9 janvier 2013 3 09 /01 /janvier /2013 10:00

Les poèmes - bien que non remboursés par la Sécurité Sociale - peuvent soulager bien des poèmes. Cet acrostiche est donc dédiée à la poésie, quelque forme qu'elle prenne.    

 

 

Pont qu'il suffit de passer pour

mener au bord verdoyant

de l'imaginaire et s'envoler

 

Ô… cris de bonheur

du découvreur de mots

d’images de rythmes

 

Éternité du trio turbulent 

poésie musique peinture liées

par fortes barres de mesure

 

 

Sinueuse ondulation des pensées

Danse parmi les méandres

de l'esprit tourmenté du poète

 

 

Inexorable barrage au fougueux flot

des mots qui envahissent la page

pour la noircir sans retenue

 

 

Energie du trio turbulent

compagnons de voyage

sur la longue route des mots

 

        Denise Doderisse.

Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 10:29

La "Cour de Récré de JB" joue sur les prénoms et les acrostiches : voici un petit jeu proposé à des enfants lors d'une fête en poésie - pour rire !

C'est un peu délirant !!!!

 

Exemple : CHANTAL 

   Cocorico cotte, demain tu seras dans la cocotte avec des haricots coco !

   Heu ! heu ! c'est quoi ce mot ? C'est quand je sais pas trop ma leçon !

   Agile comme les doigts du pianiste, l'anguille se tortille en un rock endiablé. 

   Nager tel le dauphin dans une eau follement turquoise !

   Tête d'oiseau, tête en l'air, cherche tes clés dans la soupière !

 

   Agile comme les doigts du pianiste, l'anguille se tortille en un rock endiablé. 

   Le coq n'a pas chanté : il a dû oublier de se lever.

 

 

 

 

 

Agile comme les doigts du pianiste, l'anguille se tortille en un rock endiablé. 

 

Ballon ballon ton compte est bon : tu finiras sous mon talon.

 

Cocorico cotte, demain tu seras dans la cocotte avec des haricots coco !

 

Diable de diablotin qui invente mille diableries pour endiabler les petits diables.

 

Enfin un jour je serai grand… et un jour tu seras grand-père !

 

Fantôme je voudrais être pour faire peur aux ancêtres.

 

Grêlon grelot ai-je des euros dans mon sabot ?

 

Heu ! heu ! c'est quoi ce mot ? C'est quand je sais pas trop ma leçon !

 

Intervalles : gros problème. Le compte n'est jamais bon !

 

Jeux d'eau en ribambelle se taillent la part belle dans le bassin !

 

Ketchup rougeaud, je t'attrape, je te dévore, chaque fois que je peux.

 

Le coq n'a pas chanté : il a dû oublier de se lever.

 

Magnifique magnolia, emmaillote bien tes fleurs de soie.

 

Nager tel le dauphin dans une eau follement turquoise !

 

Oisif oisillon, sors de l'oisellerie de l'oiseleur.

 

Papillons déferleront dans ta maison pour t'apporter amour et déraison.

 

Queue de pie, queue de rat, queue de renard : rien à voir.

 

Ressort résistant qui se retord en un rien de temps.

 

Serre-livres : deux bras sans mains qui essaient de lire

 

Tête d'oiseau, tête en l'air, cherche tes clés dans la soupière !

 

Ursule véhicule ses ultra-violets invisibles.

 

Vermicelle, tu t'emmêles sans façon dans les coupelles des laiderons.

 

Wagon waterproof part en week-end sans whisky.

 

XXL : pour toi, quand " tu seras un homme, mon fils."

 

compris toi et moi, nous ne ferons pas le poids contre les faiseurs d'effroi.

 

Zèbre zélé court dans les zelliges jusqu'au zénith.

 

 

Denise Doderisse.

Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 07:13

Le printemps explose cette année et toutes les fleurs ou plantes ou arbustes qu'il propose sont un ravissement : pourquoi ne pas prolonger ce plaisir en jouant avec les sons ?

 

 

 

 

A c'est l'Anémone pulsatille, jaune accroché à ses étamines, camaïeu de pourpre foncé au violet clair   à ses longs pétales.Les yeux s'animent et le cœur s'accélère devant ce printemps sémillant.

    A c'est l'Aubriète et ses avenantes touffes d'un violet ardent.

    A c'est aussi l'Ail, Allium de son noble nom, et ses armées célestes

    A c'est aussi l'Azalée et ses attirantes ampoules bleu-assourdi assemblées en un agreste buisson.

B c'est un Berbéris aux branches léchées par des flammes jaune-orangé.

 

 

C c'est le Cassissier-fleur et ses caillots mauves au cœur tendre.

    C c'est aussi le Crocus, célibataire cérémonieux avec sa coupe parme ou paille.

    C c'est aussi un coup d'œil au Colza et ses lacs moutarde dans la campagne.

D c'est le Datura, détourné du dangereux froid diurne, et ses trompettes drapées d'orange.

 

 

E c'est l'Éllébore, à l'élégance pourpre, guérisseuse de l'extase des écrivains emportés par leur énergie.

F c'est le Forsythia, qui, selon la fantaisie du jardinier, dardera ses flèches jaunes vers le ciel ou se mettra en boule

d'or.

F c'est aussi la Fritillaire aux florissants clochetons mauve - violacé.

 

 

G c'est la Giroflée, jaunes et bruns pourprés, gérant les moindres recoins de terrain.

H c'est l'Heuchère hospitalière, fleurs en houppettes au bout de longues hampes flexibles, hallucinant désespoir- du-peintre.

 

 

I c'est l'Iris qui déverse ses pétales violacés en un irrésistible mouvement impérial.

J c'est la Jonquille avec ses pavillons jouant des nuances du jaune.

   J c'est aussi la Jacinthe, couleur d'améthyste, joyau de prix.

 

 

K c'est le Kéria japonica et sa kyrielle de frais pompons jaune kari, dès le début du printemps.

L c'est le Lilas dont les lampions violacés lambinent pour s'épanouir.

 

 

M c'est le malin Myosotis, ménestrel magnifiant le jardin à l'écoute de ses notes bleues.

    M c'est aussi le Mahonia et ses mèches safranées.

    M c'est aussi le discret Muscari qui cache son épi aubergine tandis que la Monnaie-du-pape dévoile

      d'un mouvement mutin ses bouquets d'étoiles mauves.

    M c'est aussi le Magnolia aux coupes munificentes roses jaspées de blanc.

N c'est le Narcisse à bouquet et ses toupets de fleurettes citron.

 

 

O c'est l'Oranger du Mexique qui ouvre ses oriflammes blanches à l'odeur enivrante.

P c'est la Primevère, première fleur téméraire de printemps.

    P c'est aussi la Pâquerette, frangée de pourpre, parsemée dans le jardin.

    P c'est aussi la Pensée qui pousse à l'assaut ses fleurs somptueuses.

 

 

Q Quelle fleur de mon jardin ?… Je n'en vois pas ! Je suis en Quête !

R c'est la Rose de Noël qui rassure ses sœurs non encore prêtes.

    R c'est aussi le Romarin et ses rémiges bleuâtres …avant de parfumer le rôti !

 

 

S c'est le seul Souci d'un bel orangé qui s'épanouit sitôt dans mon jardin… Il est si solitaire !

T c'est le Thlaspi et ses trottoirs d'un blanc puissant intarissable.

   T c'est aussi la Tulipe qui laisse une traînée de larmes de sang troublante.

 

 

U c'est Ubuesque ! Je ne trouve pas, dans mon jardin, de fleur à la Ubu.

V c'est la timide Violette, loin de jouer les vierges vacillantes !

 

W c'est … c'est …ce sera bientôt les fleurs bleu-violet de la Wistaria, nom plus wagnérien que glycine!

X c'est un mauvais Xanthomonas hyacinthi, ce xénophobe xylographe qui va strier mes jacinthes.

 

 

Y c'est le Yucca qui joue le yogi en attente de ses clochettes yaourts.

Z ce sera pour moi le Zinnia qui représentera sa zarzuela zélatrice de couleurs sous un doux zéphir ! Zou ! 

 

 

Denise Doderisse

 

 

 

Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 10:52

AUTOMNE-1.jpg

Un hommage en acrostiche à Automne - chatte d'une amie - qui m'a adoptée dès les premiers instants                  passés en sa compagnie.    

 

 

CHAT CHAT CHATTE

 

 

 

Chatte élégante et impériale 

Habillée de feuillages fauves

Automne soudain s'abandonne 

Tendrement au creux de mes bras

Touchante comme un jeune enfant

Enchanté de cette tendresse

 

 

Denise Doderisse


Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 09:15

Avec un certain retard, voici pour Miss - une belle chatte automnale - un acrostiche...

 

 

FAN DE MISS

 

 

 

Fantasque comme entrechats du vent

Adorable et lascive à jamais                                 

Née pour être cajolée, choyée.

 

Diogène en son tonneau, philosophe,                

Elégante dans son fourreau blanc

 

Miss fascinante toise la vie

Impériale et espiègle, prunelles

Serties de mouchetis fauves et

Sables, regard toujours en éveil.

 

 

           Denise Doderisse  

Repost 0
Published by Denise Doderisse - dans ACROSTICHES
commenter cet article

Présentation

  • : www.lesrosesdelavie.com
  • www.lesrosesdelavie.com
  • : le blog de Denise Doderisse Mes créations (enfin la plupart ) en toute liberté...et selon l'humeur du jour !
  • Contact

Recherche

Archives

Pages