Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 10:30

  5120117973_78046236cf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mer, quand on la contemple et que l'on reste un certain temps devant elle, entraîne parfois vers une certaine méditation.

 

 

Philomer

 

 

 

 

 

 

La mer

Comme l'infini

Insaisissable

 

                                                                         

                                                 La mer comme l'éternité 

                                          Scandée par un flux régulier

 

 

 

Denise Doderisse

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com - dans POESIE LIBEREE
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 20:12

 La mer, grande inspiratrice, a suscité chez des poètes comme Stéphane Mallarmé ( 1842-1898 ), des émotions profondes et mélancoliques.

 

La chair est triste, hélas, hélas ! et j'ai lu tous les livres.

Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des oiseaux sont ivres

D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !

Rien, ni les vieux jardins reflétés par les yeux,

Ne retiendra ce coeur qui dans la mer se trempe

Ô nuits ! ni la clarté que la blancheur défend

Et ni la jeune femme allaitant son enfant.

Je partirai ! Steamer balançant ta mâture,

Lève l'ancre pour une exotique nature !

 

Un Ennui,désolé par les cruels espoirs,

Croit encore à l'adieu suprême des mouchoirs !

Et, peut-être, les mâts, invitant les orages

Sont-ils de ceux qu'un vent penche sur les naufrages

Perdus sans mâts, sans mâts ni fertiles îlots...

Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots !

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com - dans DOC- INFO- CITATIONS
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 11:00

L'émotion que l'on ressent devant le spectacle de la mer se traduit parfois de façon un peu délirante ! 

 

 

 

 

DESSIN ANIMĖ

 

 

 

 

 

Dans la mousse crémeuse des nuages méchés de gris souci les ailes fuselées de la frégate dessinent une spirale invisible à la traîne de l'alizé  fièvre de volutes enlacées tracées par les mille doigts de la brise marine caressant voluptueusement les perles d'écume jaillies des profondeurs comme des rêves du noir de la mémoire  

 

 

 

 

 

Denise Doderisse

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com - dans POESIE LIBEREE
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 17:52

N16-Chataigne-3

 

 

Trois (modestes ) haïku ...tardifs,  sur cette superbe photo d'Alice

 

 

 

Deux châtaignes blotties

Dans un nid couvert d'épines

A l'abri du monde

 

 

 

Tel l'oursin des mers

La bogue épineuse éloigne

Bien des prédateurs

 

 

 

Comme le hérisson

La châtaigne sourit à ceux

Qui se penchent vers elle

 

 

Denise Doderisse

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 00:00

La mer a inspiré bien des poètes : le poème de Charles Baudelaire - La Musique - est un émouvant exemple des émotions que la mer peut provoquer.

 

  

  

 

 

 

 

La musique souvent me prend comme une mer !

Vers ma pâle étoile,

Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther

Je mets à la voile;

 

La poitrine en avant et les poumons gonflés

Comme de la toile,

J'escalade le dos des flots amoncelés

Que la nuit me voile ;

 

Je sens vibrer en moi toutes les passions

D'un vaisseau qui souffre;

Le bon vent,la tempête et ses convulsions

 

Sur l'immense gouffre

Me bercent.- D'autres fois, calme plat, grand miroir

De mon désespoir !

 

 

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com - dans POESIE MUSIQUE
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 20:06
Pour ré-habituer ceux/celles qui sont venues me rendre visite sur mon blog "lesrosesdelavie.com", je donne le dernier article publié pour faire un petit "lien" et pour que vous me reconnaissiez après cette absence involontaire. Merci. 

 

À L'ÉCOUTE… 

 

 

Les gouttes s'égrènent

                     carillonnent leur victoire

Aux fils de pluie pendent

                                 les trilles des oiseaux – lyres

               

                                 Un lent ressac somptueux

                                 chante sa monotonie

                                                        Évanescence infinie

                                                        de la mélopée des vagues

 

Coucher de soleil

                               point d'orgue à ce concert

Tendrement caressé par l'onde   

                                                        l'astre décline splendide

Les timbres s'évanouissent

                                et le murmure des vagues

s'empare de l'infini…

 

Silence apaisant de la nuit en mer

 

Envolée de carillons

                       martèlement lancinant

                      coups de butoir accablants

 

                      Mais au loin la douce plainte des vagues

Baume céleste au coeur de la douleur

 

 

 

 

 

Denise Doderisse

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com - dans POESIE MUSIQUE
commenter cet article
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 17:07

Bonjour,

 

Depuis une semaine, j'ai connu bien des déboires au niveau informatique et je n'ai plus eu accès à mon blog ...d'où absence d'articles !

Et par la même occasion, tous mes référencements ont disparu : je me retrouve au niveau 0 : je suis punie parce qu'on a USURPE mon IDENTITE

Ma nouvelle adresse est http://lesrosesdelavie2.over-blog.com

Je n'ai vraiment pas eu le temps de configurer quoi que ce soit et je vous prie de m'en excuser : mais il reste pour le moment que vous pouvez retourner sur http://lesrosesdelavie.over-blog.com/  Peut-être que vos commentaires passeront et...dans ce cas me réconforteraient !!!

A bientôt ...j'espère

Denise

Repost 0
Published by lesrosesdelavie2.over-blog.com
commenter cet article

Présentation

  • : www.lesrosesdelavie.com
  • www.lesrosesdelavie.com
  • : le blog de Denise Doderisse Mes créations (enfin la plupart ) en toute liberté...et selon l'humeur du jour !
  • Contact

Recherche

Archives

Pages